mardi 28 mars 2017

La soumission quasi-totale de la societe haitienne a l'influence immorale d'un chanteur obscene promu president de la republique d'Haiti

La democratie est le pouvoir donne au peuple pour choisir ses dirigeants. Dans le but de conserver leur pouvoir les classes privilegiees influencent ce choix dans la mesure ou les classes defavorisees ne sont pas organisees. Dans une democratie bourgeoise les interets de celles-ci sont toujours meprises. La situation devient pire quand les tenants de cette democratie violent leurs propres regles.Le destin d'une nation peut etre compromis quand les elites politiques profitent de l'absence d'organisation au sein des classes progressistes en vue d'elire des dirigeants fascistes et immoraux. Depuis l'avenement de Michel Martelly au pouvoir la societe haitienne est soumise a l'influence immorale et anti-democratique d'un chanteur pervers. La societe haitienne n'a jamais fait de telles experiences meme dans les periodes de la dictature des Duvalier. Durant les cinq ans de Michel Martelly au pouvoir le pays est soumis a l'influence des elucubrations devergondees d'un chanteur anime du desir de reconstituer un public habitue a payer pour assister a ses spectacles malsains. Il entend meme etendre ce public aussi large que posible a de nouveaux adeptes. Ses intentions visent aussi a la suppression de la liberte de la presse dans ses tentatives d'avilissement de deux journalistes connus: Liliane Pierre-Paul et Jean Monard Metellus.

Beaucoup de scandales eurent lieu durant le gouvernement de Martelly. Des journalistes militants et critiques n'ont pas manque de mettre ces failles en evidence. Cependant Martelly a choisi d'attaquer  deux journalistes notoires. On pourrait bien se demander les raisons de ces attaques ciblees. Pourquoi Martelly a-t-il choisi de cibler Liliane Pierre-Paul et Jean-Monard? Est-ce en raison de leur notoriete et leur militance dans le milieu haitien? Ce sont des questions qui meritent bien une reponse. On pourrait aussi bien se demander le but ultime de l'ancien president "avadra" (qualificatif de Marvel Dandin, membre dirigeant de radio Kiskeya, en reponse aux dernieres invectives de Michel Martelly. La societe haitienne est habituee a ces attaques de Martelly a l'egard de ces deux journalistes. Cependant ces attaques ont connu une certaine ampleur a l'avenement au pouvoir du dauphin de  Martelly, Jovenel Moise.

Les episodes de ce feuilleton ont recommence au cours de la participation de Sweet Micky a deux emissions de radio Caraibes. Durant la premiere invitation du personnage il a ete recu en vedette comique et sa comedie-fatra consistait a debiter son flot d'invectives assorties de propos malsains a l'egard des deux journalistes cibles. Au cours de cette emission on a constate que Sweet Micky fut supporte dans ses exhibitions malsaines notamment par des femmes se trouvant au studio de la radio. Au cours d'une autre emission a cette meme radio on a pu visionner un Sweet Micky anime de claires intentions envers des journalistes auxquels il se porte rancunier. Il a intentionnellement ecarte son aspect comique et chosit deliberement de regler ses comptes avec la journaliste Liliane qu'il a reproche d'avoir critique son fils. Il a notamment mentione que son fils abandonnait sa maitrise dans une universite etrangere pour venir participer a son gouvernement. Ses messages visaient a denigrer la personalite de ces deux journalistes. Ses propos visaient surtout la journaliste Liliane Pierre-Paul dont il essayait de presenter comme une femme "de mauvaise vie". Quand a Jean Monard il le presentait comme quelqu'un qui touchait de l'argent du gouvernement tandis qu'il le critiquait. Michel Martelly reservait ses plus viles propos durant le carnaval des Cayes au cours desquels il s'est vu sur un char mimiquant d'etre journaliste donnant des nouvelles sur Liliane Pierre-Paul en debitant des propos malsains en citant tous les mots concernant le mot bois: bois-de-chene, bois verna, bois pin, etc. Ces expressions denotaient clairement l'image que le chanteur voulait depeindre a l'egard de Liliane Pierre-Paul. Au cours de la periode carnavalesque on l'a vu utiliser des propos vulgaires en s'adressant au president de la republique, Jovenel Moise, qui riait au lieu de montrer sa desapprobation a l'egard du spectacle malsain du chanteur pervers.

Mes impressions consistent d'abord a constater la legerete des ractions de certains secteurs sociaux en particulier ceux des droits humains et des milieux ecclesiastiques. On a l'impression que la societe haitienne s'est engouffree dans la derive et que seuls les secteurs corrompus et depraves en exercent le controle. Des secteurs sociaux notoires pour leur prise de position progressiste se sont montres demissionaires et complices de la deterioration de la situation du pays. Certains secteurs des droits humains n'ont emis qu'une simple declaration condamnant les exhibitions malsaines de Sweet Micky. Recemment RNDDH a non seulement condamne des actes sexuels perpetres a l'egard d'une fillette de 11 ans mais a pris des mesures en vue de faire justice concernant ce cas. Dans le cas de Martelly on a simplement contente de faire une simple declaration de condamnation. Ceci voudrait dire qu'en Haiti il y des personnages intouchables et qu'il faut attribuer a chaque poids sa mesure. Un citoyen a somme Michel Martelly de presenter des excuses sinon il va le poursuivre en justice pour outrage aux bonnes moeurs, Les 48 heures s'etaient ecoulees. Martelly n'a presente aucune excuse et cela s'arretait la. Il n'y a pas eu de poursuite. On voit bien dans quelle direction s'oriente le pays. Les secteurs retrogrades, corrompus, fascistes, immoraux, antidemocratiques controlent le pays depuis 2010. La societe haitienne croise les bras et laisse ces secteurs deployer leur controle. Certains secteurs soi-disant progressistes reagissent legerement tandis que la deterioration des valeurs morales est a son plus bas niveau au point ou Madame Fombrun, agee de 99 ans, lancait un cri d'alarme en vue de debarasser le pays de ces comportements immondes.
.
Le journal 4e fatras de Sweet Mickey

mardi 7 février 2017

Une analyse sur le cas de deux elus: l'un au Senat Guy Philippe et l'autre a la presidence Jovenel Moise

L'histoire d'Haiti est peuplee de dirigeants ayant contribue au sous-development d'Haiti. L'Etat devrait representer les interets d'une nation et permet a ses citoyens de se developper et de prosperer. Il devait representer un modele d'applications et de respect des valeurs porteuses d'un veritable progres de la societe humaine. Malheureusement l'Etat ne represente que les interets des classes privilegiees et ne se soucie guere de l'avancement des masses defavorisees. Ceux qui sont parvenus a la direction des affaires de l'Etat sont souvent mus par la satisfaction de leurs propres interets et celle des groupes privilegies auxquels ils sont associes. Ils puisent souvent dans des theories politiques retrogrades et des pratiques politiques malsaines pour accomplir leurs desseins egoistes. La politique ne devrait pas etre liee a des pratiques immorales et ne devrait pas etre la voie d'acces a la satisfaction de la soif de desirs personnels exageres, Elle ne devrait pas non plus etre le lieu de la subjugation des autres, d'acces aux privileges sociaux et economiques, et des moyens d'acces aux richesses illicites. La corruption des dirigeants politiques haitiens s'est acceleree a un rythme etourdissant. Elle derive des produits du materialisme: acquisition de luxueuses villas dans des quartiers huppes d'Haiti ou dans des pays etrangers, accumulation de comptes bancaires mirobolants, multiples voyages a l'etranger, etc. Un pays pauvre ne peut offrir ce luxe a une minorite corrompue alors que la majorite de ces ressortissants croupit dans la misere. La corruption politique, le traffic de la drogue deviennent les plus surs moyens de mener cette vie luxueuse. Aussi des dirigeants politiques haitiens, de hauts fonctionnaires de dans l'Etat ont-ils ete accuses, soupconnes de blanchiment et dee traffic de la drogue. Certains ont ete arretes arretes, juges et purge des peines aux Etats-Unis pour leurs forfaits La controverse existant a propos de ces dirigeants est que certains d'entre eux manifestent leurs intentions de faire du bien a la population en depit de leur participation a des activites immorales. Examinons le profil politique et moral d'un dirigeant de l'Etat et a la lumiere de ce profil le cas controverse de deux dirigeants elus actuels; Guy Philippe et Jovenel Moise.

Un dirigeant politique est un serviteur public et represente la nation. Il incarne les valeurs humaines et nationales necessaires a l'avancement de la societe du pays qu'il dirige. Un candidat appele appele a la tete d'un poste electif ou important doit avoir un comportement exemplaire dans les domaines de sa vie personnelle, familiale, sociale et professionelle. L'education permet a la societe humaine de survivre dignement. L'etre humain passe un bonne partie de sa vie a acquerir des valeurs le permettant de mener une bonne vie et de contribuer au bien-etre de la societe dans laquelle il evolue. Les adultes jouent un grand role dans l'education des jeunes par le role de transmission des valeirs et de modele qu'ils jouent dans la societe. Le comportement des couches sociales privilegiees et des classes politiques influence celui des autres classes moins privilegiees et de la societe dans son ensemble. L'avenir de celle-ci peut etre compromis par un modele defaillant des classes avancees et des elites politiques. Des couches saines des elites politiques, economiques, intellectuelles, religieuses, etc doivent emerger en vue de constituer un modele d'avancemet immateriel et materiel pour la societe haitienne. Malheureusement les elites haitiennes ont contribue au malheur d'Haiti pendant plus de deux siecles. Les dirigeants politiques se sont constitues en mauvais modele pour la societe haitienne. Le pillage des caisses de l'Etat n'est plus suffisant pour accomplir leur reve de materialisme luxueux. Les caisses de l'Etat etant videes par ces predateurs, il s'agit de se tourner vers des sources plus riches: le traffic de la drogue, le blanchiment d'argent, le kidnapping, etc.

Durant les cinq premieres annees de la decade 2010 les differents pouvoirs de l'Etat ont ete plus que jamais ete infestes de corrompus. Lors de l'arrestation de Clifford Brandt pour kidnapping ce dernier a nomme des individus de sa clique criminelle faisant partie de la famille de l'ex-president Martelly. Ce dernier lui-meme fut soupconne d'implication dans des activites louches. Si les proches de la famille presidentielle ont ete cites par un kidnappeur influent comme Clifford Brandt, dans un pays serieux la Justice devrait mener une investigation sur le president lui-meme. Des organisations de droits humains ont denonce a maintes reprises le parlement comme un repere de criminels. Au cours des recentes elections, des accusations pesant sur certains candidats ne pouvaient pas freiner leur accession a certains postes electifs, Les cas les plus remarquables sont ceux de Guy Philippe et de Jovenel Moise, Les deux ont manifeste leurs intentions pour faire du bien a la population mais ils ont ete accuses d'implication dans le traffic de la drogue et du blanchiment d'argent. Une accusation n'implique pas la culpabilite jusqu'a ce qu'un jugement soit prononce etablissant la culpabilite ou l'innocence. Cependant des candidats qui se respectent devraient etre blanchis de toute accusation avant de pretendre a etre des representants de la nation. la loi electorale devrait empecher a quelqu'un ayant un casier judiciaire en cours de se porter candidat car une fois elu les procedures judiciaires risquent de ne pas aboutir soit sous le pretexte d'immunite ou l'exercice d'influences politiques.

Guy Philippe semble beneficier d'une bonne preparation academique. A la fin de ces etudes secondaires il a etudie le Droit et les disciplines militaires en Equateur. De retour en Haiti il fut promu commissaire de Police. Guy Philippe fut plus connu comme etant l'auteur du coup d'Etat qui a renverse le president Jean Bertrand Aristide en 2004. Generalement les renversements et la prise de pouvoir sont pour le meilleur ou pour le pire. On peut renverser un pouvoir dans le but de le remplacer par un autre plus avance. Fidel Castro a renverse la dictature de Batista pour la remplacer par un regime revolutionnaire ayant produit des changements profonds et appreciables dans la societe cubaine. Chavez a participe au renversement d'un regime social-democrate en le remplacant par un regime socialiste ayant produit des transformations sociales au Venezuela. Apres le renversement du gouvernement d'Aristide Guy Philippe n'a accompli aucun exploit visant a une transformation politique, sociale et economique d'Haiti. Au contraire la situation d'Haiti s'est deterioree apres le coup d'Etat de 2004. Les consequences ont ete enormes pour le pays: le massacre de nombreux partisans de Fanmi lavalas et l'emprise des puissances etrangeres dans le pays. L'occupation honteuse du pays par la MINUSTAH, qui a apporte le cholera, les viols, etc, est la consequence du coup d'Etat de Guy Phillippe. Guy Phillipe a avoue qu'il n'est pas un revolutionnaire socialiste en depit de son admiration pour Fidel Castro et Chavez.

Guy Philippe fut accuse dans des attaques de commissariat dont la plus recente fut celle des Cayes. Son immunite comme candidat au senat a bloque des procedures legales a son endroit. On peut toujours se demander quel est le but de ces attaques de guerilla qu'il a entreprises. Guy Phillipe fut accuse de traffic de drogue et de blanchiment d'argent. Peu avant son investiture il fut capture par une unite specialisee de la police haitienne puis transfere a Miami pour etre juge. Guy Philippe a rallie certains groupes sociaux dans la Grande-Anse qui l'ont propulse comme senateur. Il s'est sans nul doute implante dans ce departement et a realise des projets qui lui ont rallie certains secteurs de la population. Guy Philippe peut-il projeter l'image d'un leader progressiste capable de creer des transformations sociales profondes dans la societe haitienne? En depit de ses capacites de leadership l'ayant valu d'etre elu senateur il est incapable de projeter une telle image. Il n'a pas lui-meme projete une telle image et semble se situer dans la lignee des politiciens de droite traditionnels. Il s'est allie au PHTK et a des partis de droite durant sa campagne pour les elections senatoriales. Ces partis n'ont rien fait pour sortir le pays de sa lethargie actuelle. Certains membres du PHTK ayant participe au gouvernement de Martelly ont ette accuses de corruption. Youri Latortue, ancien conseiller de l'ex-president Martelly et actuel president du senat a dresse un rapport epinglant de nombreux membres de ce gouvernement. Guy Phillipe s'est fait l'allie de ces derniers. Guy Philippe a promis comme senateur de combattre la corruption et de soustraire les forces de police haitenne du controle americain. Ceci lui donne un brin de nationalisme et de progressisme mais il fallait le voir a l'oeuvre pour voir s'il peut realiser ces objectifs. Les accusations de drogue et de blanchiment d'argent pesant sur Guy Phillipe, son alliance aux forces politiques retrogrades, ses mouvements de gurerilla ne revetant aucun aspect de progressisme revolutionnaire constituent des obstacles empechant a Guy Philippe de se projeter comme un leader politique different des autres.

Politiquement tout comme Guy Philippe Jovenel Moise se situe dans la meme lignee que son compagnon. D'ailleurs les deux ont ete vus ensemble durant les campagnes presidentielle et senatoriale. Si son appartenance politique traditionnelle ne peut le conferer une stature de leader progressiste, sa pretendue reussite dans les affaires est eclaboussee par ses demeles avec la Justice concernant des accusations de blanchiment d'argent. Jovenel Moise est inaugure aujourd'hui comme president peu apres que le Commissire du Gouvernement Danton Leger ait prononce un requisitoire suppletif sur son dossier de blanchiment d'argent. Des personnes additionelles y compris la femme de Jovenel Moise doivent etre entendues a ce sujet. Une fois installe comme president ce dossier ne pourrait-il pas etre classe sans suite? En effet on sait que le president et ses acolytes de l'executif ont le pouvoir de placer leurs pions dans l'appareil judiciaire en vue de bloquer l'aboutissement de cette affaire. On se souvient comment l'affaire de Sophia Martelly a ete bloquee sur le gouvernement de son mari. On se souvient egalement que le senat avait dresse un rapport impliquant Michel Martelly d'implication dans la mort du juge Serge Joseph travaillant sur le dossier de Sophia Martelly. Ce rapport devait aboutir a la destitution de Martelly. Cependant la chambre des Deputes ne s'etait pas ralliee a celle du senat en vue de s'eriger en Haute Cour de Justice pour prononcer la destitution de Martelly. Haiti connait encore a sa tete un dirigeant incapable de le sortir de sa situation terrible et dont l'image est ternie par des accusations de blanchiment d'argent.

Apres la parenthese de Jocelerme Privert Haiti entre encore dans une nouvelle ere de turbulences politiques. L'equipe de Martelly combattue vivement par des forces politiques revient au pouvoir. Cette equipe fut accusee de corruption concernant particulierement la dilapidation des fonds de Petro-Caribe. Cette accusation fut etoffee par un conseiller politique de Martelly, membre d'une commission au senat ayant redige le rapport de corruption. Le regime de Martelly revient apres une periode d'une annee avec son cortege de manifestations, de corruption, etc. La machine de Martelly est toujours en place. On a simplement change le chauffeur. Les prochains jours s'annoncent sombres. Les forces d'opposition a Tet Cale sont incapables d'offrir une alternative a la domination des forces de droite et de l'imperialisme etranger. N'est-il pas le moment pour que de nouvelles forces sociales s'organisent et s'erigent en de nouvelles forces progressistes revolutionnaires capables d'apporter des transformations politiques, economiques et sociales profondes pour le pays. Dans le cas ou le gouvernement de Jovenel Moise dure l'espace d'un matin on ne verra pas ces forces capables d'offrir l'alternative. L'avenement de ces forces necessite un travail d'education dans un contexte de deperrissement des valeurs humaines. Les fractions des elites, n'etant pas emportees par le courant du chambardement des valeurs philosophiques promotant la predominance du developpement humain sur les valeurs materielles, doivent s'organiser et entreprendre une campagne d'education aux valeurs du devellopement humain. Ces fractions progressistes doivent rallier les differentes composantes sociales a leur profit en vue de sortir le pays de sa situation deplorable.