lundi 29 juillet 2013

Les suites de la mort du juge Jean Serge Joseph

La mort du juge Jean Serge Joseph continue d'occuper la premiere place de l'actualite politique haitienne. Les actions du gouvernement en vue de clore le dossier vont bon train. La plus spectaculaire est la tentative d'arrestation de l'avocat Me Andre Michel a son cabinet. Le mandat d'arrestation a ete emis au palais national. Je n'aurais jamais cru malgre tous les efforts pour etablir la democraie en Haiti que l'Etat soit si resistant aux structures "democratiques". Pour moi l'un des signes importants de l'existence d'une democratie en Haiti serait l'elimination de la brutalite physique sur les citoyens arretes par la police. Cependant cette pratique continue de survivre a grande echelle dans l'appareil d'Etat. Cette democratie occidentale en fait est un leurre du fait que meme dans les pays createurs de cette democratie les libertes citoyennes sont violees. Mais en Haiti on peut dire que les violations sont plus systematiques. Mais revenons a la tentative d'arrestation de Maitre Andre Michel.Un mandat emis au palais national? Existe-t-il un tribunal au palais national. Quel est le contenu de ce mandat? Quels sont les chefs d'accusation emis a l'endroit de l'avocat militant? Quand Duvalier arretait les opposants politiques il y avait toujours un motif d'accusation: complot contre la surete de l'Etat, camoquin, etc. Pour Martelly quel est le chef d'accusation? En bon duvalieriste peut-il evoquer le principe de complot contre la surete de l'Etat? Un avocat plaidant contre la famille presidentielle pour usurpation de titres et corruption peut-il etre accuse de complot contre la surete de l'Etat? Au contraire la cause de l'avocat Me Andre Michel est une cause pour la surete de l'Etat et non un complot pour sa surete.

D'apres les resultats de l'autopsie du cadavre du juge decede pratiquee au Canada le juge aurait ete empoisonne, ce qui confirme la these du senateur Moise Jean-Charles. D'apres les declarations du grand frere du juge il semblerait que l'affaire ne va pas s'arreter la c'est-a-dire que la famille chercherait a obtenir justice pour le juge decede. Donc Martelly ferait bien de se defouler dans son carnaval des fleurs car si les choses devraient se faire serieusement il ferait face a de de nombreuses difficultes. Suivant l'ampleur de la situation il pourrait ne pas disposer d'une grande marge de manoeuvres pour sortir de ce petrin dans la mesure ou les enquetes de la chambre basse et du senat revelent sa culpabilite dans cette affaire.

Les deux chambres ont ouvert une enquete qui semblerait va bon train et tres discrete comme c'est le cas pour les enquetes precedentes. Va-t-on assister au meme theatre que ce parlement pratiquait concernant les enquetes precedentes? Pour le moment il n'est que d'attendre pour voir si ces parlementaires vont relever leur tete devant la nation a un moment le bruit court tres fort d'une eventuelle dissolution de ce parlement. N'ayant plus d'interets a defendre s'ils estiment certain qu'a partir de Janvier 2014 ce parlement ne va plus exister il se pourrait que la seule carte de leur survivance serait de publier les resultats de l'enquete qui amenerait le Senat a s'eriger en Haute Cour de Justice pour une eventuelle mise en accusation du president Martelly. Apres bal canaval tambou lou.

lundi 22 juillet 2013

Deces du juge Jean Serge Joseph: Analyse et revue de l'actualite

Le juge Jean Serge Joseph, suite a une ordonnance invitant les grands commis de l'Etat a venir temoigner dans le cadre du proces Sophia-Olivier Martelly pour usurpation de titres et corruption, a ete retrouve mort a l'hopital Bernard Mevs le samedi 13 juillet 2013. Les reactions n'ont pas tarde a surgir tant du cote de l'appareil d'Etat que de la societe civile. La premiere reaction a ete celle de l'hopital ou le juge a ete decede. Les medecins ont donne une conference de presse decrivant les actions medicales ayant eu lieu avant le deces du juge. De nombreuses personnalites civiles et proches du juge ont denonce la complicite du gouvernement Martelly-Lamothe dans le cadre de ce deces. Elles affirmant que cette mort est survenue a la suite d'une reunion ayant eu lieu au cabinet de Gary Lissade, un conseiller de Martelly. De nombreux membres du gouvernement impliques dans cette affaire y compris le president Martelly et le doyen du tribunal civil se sont lave les mains comme Ponce Pilate . Le cadavre de l'heroique juge a ete transporte au Canada. Moise Jean-Charles declare que le juge a ete assassine par le gouvernement.

Sur le gouvernement Martelly-Lamothe une semaine ne passe pas sans qu'il y ait un scandale. Toute suite apres l'affaire Moloscot et Jojo Lorquet c'est l'assassinat du juge Jean Serge Joseph. Ce deces denote une fois de plus les atteintes a l'existence d'un Etat de droit par ce gouvernement. Alors que le gouvernement prone l'Etat de droit come etant une de ses priorites, il foule aux pieds toute velleite d'etablissement de cet Etat de Droit. Les derives dictatoriales de ce gouvernement sont manifestes dans sa tentative d'influencer l'appareil judiciaire lors d'une reunion ayant eu lieu avec le juge decede au cabinet d'un homme de loi et ancien ministre, qui ne devrait en aucune maniere accepter la tenue d'une pareille reunion. Qui pis est ce sont les menaces proferees a l'endroit du juge qui aggravent la situation et  salissent la toge des hommes de droit present: Maitre Gary Lissade, le doyen du tribunal Civil entre autres. Ces derniers ont donne a Martelly l'occasion de salir la justice et de leur montrer qu'ils ne representent rien autre que de simples valets a son service. Les membres de ce gouvernement peuvent tout accepter jusqu'a ravaler leur personnalite pour conserver une part du gteau. Des etudes faites, l'ethique et la competence professionnelle,  l'honnete, les valeurs morales, etc ne comptent pas pour eux lorsqu'ils s'agit de satisfaire leurs bas instincts.

Entre-temps la chambre basse, le Senat et le CSPJ annoncent une enquete sur cette affaire dont on connait deja la suite. Cette enquete sera classeee sans suite comme toutes les enquetes. Les corrupteurs continueront a circuler sans crainte et a gerer la corruption.Une eventuelle mise en accusation de Martelly, le jugement de Sophia et d'Olivier Martelly et des grands manitous de ce regime ne seraient qu'un reve. Ce gouvernement finirait son mandat. L'opposition etant ecartee depuis longtemps, un gouvernement traditionnel pourrait succeder a celui de Martelly et les memes episodes recommenceraient., les memes demagogies de vouloir changer dans la corruption et l'injustice. Les chances de voir une lueur de changement dans ce pays sont minces.

La lutte courageuse des avocats Newton Saint-Juste et Andre Michel aboutiraient-ils? Meme dans le cas d'un jugement de Sophia et d'Olivier Martelly au profit du peuple haitien, on ne saurait s'attendre a grand-chose dans la mesure ou l'on n'aurait pas un veritable proces contre les grands corrupteurs de l'Etat. Donc seul un gouvernement compose d'hommes honnetes, courageux et decides a changer radicalement les structures archaiques de l'Etat pourraient changer ce pays et resoudre ses grands problemes. Mais l'avenement d'un tel gouvernement est difficile dans une societe ou les valeuurs morales et patriotiques ne sont plus de mise.