lundi 27 décembre 2010

Les familles et les groupes qui controlent l'economie d'Haiti

Il y toujours eu quelques individus et quelques grandes familles

pour s'allier au pouvoir afin d'accaparer tous les biens

et toutes les richesses du pays.

Dès l'indépendance, ils se sont rués sur les grands domaines

laissés par les colons français et se les sont partagés.

C'est ainsi que l'on dit que certains grands chefs se sont retrouvés

avec 300, 500 ou même 1000 carreaux de terre.

Comme le général Dessalines représentait un obstacle

à ce pillage généralisé,

des commerçants étrangers, l'élite noire et l'élite mulâtre

ont comploté pour le faire assassiner.

Depuis lors, c'est la gabegie.

L'État s'acoquine avec quelques secteurs de l'élite

et des négociants étrangers pour faire main basse sur les terres

et sur la production paysanne,

au détriment de la nation et de la majorité de la population.

Le bulletin Sentinelle du peuple ouvre une nouvelle rubrique

pour fournir des indications précises sur le petit secteur

de la bourgeoisie qui s'est le plus enrichi et qui a accaparé

le plus de biens et de richesses appartenant au pays.

Au départ, il s'agissait de quelques individus.

Puis ont surgi plusieurs familles telles que

les Brandt, les Madsen, les Mews etc.

Chaque régime politique est arrivé avec,

dans ses bagages, son équipe de prédateurs,

qui n'ont pas manqué d'entrer en concurrence les uns avec les autres.

Depuis quelque temps, ces familles ont tendance

à se transformer en groupes économiques

et financiers. Elles se modernisent et diversifient leurs activités.

Elles abandonnent un secteur de l'économie pour se reporter sur

un autre en fonction de l'évolution de l'économie haïtienne.

Elles se sont retirées du secteur des plantations

pour se reconvertir dans l'exportation de denrées;

puis elles se sont consacrées à l'importation

de produits, notamment de biens alimentaires.

A un autre moment, c'est la construction d'ateliers d'assemblage

qui devint à la mode, puis la mise en place d'un consortium

pour fonder une banque.



Nous vous présentons un premier travail concernant les plus importants

groupes économiques et financiers,

afin que l'on comprenne bien les mécanismes

par lesquels l'oligarchie exploite et pille la population.

1. Le groupe Brandt

Ils sont présents dans la banque BUH,

dans la fabrication de l'huile,

du beurre, du saindoux et du savon.

Ils avaient construit une grande usine (Facolef)

à Cavaillon pour la transformation de la tomate.

Mais elle a pris feu dans des conditions suspectes.

Avec l'appui de l'USAID et de la BID,

ils ont construit une autre usine importante (Prinsa) à Morne Cabri,

pour produire de la volaille et des œufs.

Ils importent des véhicules (International, Mazda).

Ils louent des voitures.

Auparavant, ils produisaient du tissu dans une filature.

Ils disposent de beaucoup de terres à travers le pays.

2. Le groupe Madsen

Ils étaient dans le café et avaient installé de grosses unités

de traitement dans plusieurs provinces.

Ils se sont reconvertis dans les boissons

(cola, bière Prestige, malta, Towo)

dans le cadre de la société Brana.

Ils sont également actifs dans le transport maritime.

Et puis, ils possèdent beaucoup de terres.

3. Groupe Boulos

C’est aux Gonaïves, dans le commerce,

qu’ils ont fait leurs premiers pas.

Depuis, ils ont desactivités commerciales à Port-au-Prince

L’un d’eux a été nommé ministre de la Santé publique sous Duvalier.

Ils ont eu une grosse ONG à Cité soleil, le CDS.

Leur société Pharval fabrique des médicaments.

C’est elle qui a préparé un sirop

qui a causé la mort de plusieurs enfants en Haïti.

Ils ont essayé de créer une banque, la BIDC.

Ils vendent des automobiles et des camions à Auto Plaza.

Ils possèdent des supermarchés (Delimart, Megamart).

Ils sont à la tête d’un réseau d’écoles professionnelles (Alliance).

Et ils ont plein de terres à travers le pays.

4. Groupe Baussan

Ils ont commencé sous Duvalier

dans le transport de marchandises par bateau.

A l’arrivée de Lavalas, ils sont passés aux activités bancaires (Unibank).

Ils contrôlent des ports et des docks dans le cadre de l’APN.

Ils ont fondé une agence maritime avec la famille Coles.

Ils ont créé les sociétés Dinassa et National, qui leur permettent

de contrôler le marché des carburants.

Ils ont acheté ou volé quantité de terres dans la zone de Tabarre.

Ils participent à la création des zones franches; ils sont présents

dans la construction de maisons à vendre ou à louer (IMSA).

Les familles et les groupes économiques qui accaparent

toutes les richesses du pays ne sont pas plus d’une trentaine.

Ce sont eux qui contrôlent le pouvoir d’État;

pour aboutir à ce résultat ils se livrent à diverses combinaisons

et financent des élections malhonnêtes,

grâce auxquelles une équipe d’hommes à leurs ordres

arrive à investir la tête de l’exécutif et la plupart des sièges du parlement.

Chaque année, ils donnent une grosse enveloppe à leurs complices

au sein des administrations américaine, canadienne et française

pour qu’ils protègent leurs intérêts.

Depuis que l’économie haïtienne vit à l’heure du néolibéralisme,

et jusqu’à aujourd’hui, ils ont cherché à s’associer

avec de grandes compagnies

étrangères pour mener à bien le pillage d’Haïti.

Storm strands buses, planes, trains on East Coast

The News Review - NRtoday.com News | Roseburg Oregon
www.virbiz.wikidot.com
www.newdirectioneducationservices.wikidot.com
www.infolearningforeducation.blogspot.com

Deces du fameux professeur de Physique: Maitre Parnell Marc

Qui n'a pas entendu parler durant ses etudes secondaires en Haiti de Maitre Parnell Marc?. J'en ai entendu parler de lui avec ferveur au cours de mes etudes secondaires durant la moitie de la decennie des annees 1970. Le nom de Parnell fut incessamment cite par le defunt professeur Arountino Petit Celin, avocat, Professeur de mathematiques, de Physique et de Chimie, autodidacte, de la meme generation que Frank Etienne et follement passionne de l'enseignement des sciences exactes au debut des annes 1970. Je comptais aussi comme professeur et ancien collegue dans certains colleges de Port-au-Prince comme le college Jean Price Mars Maitre Roaquim Etienne, professeur de Physiqueue,toujours souriant et de bonne humeur,rendant l'nseignement de Physique de la classe de Philo agreable et initiant ses eleves a des experiences pratiques chez lui. Je comptais aussi parmi les elites les defunts Remy Zamor et Max Benoit,ethnologue, qui s'apitoyait tant sur le sort des esclaves de Saint-Domingue qu'il lui fallait meme en pleurer. Je leur dois la note de 158 sur 200 pour ma dissertation d'histoire d'Haiti sur l'affaire Villate au baccalaureat. Je ne peux pas m'empecher de rappeler du Professeur Rony Durand, economiste, professeur a la faculte de Droit et des Sciences Economiques d'Haiti,que j'ai connu lors de mon passage comme professeur dans son etablissement. Le professeur Durand s'etait fait qualifier de "fou" tout comme Arountino d'aiileurs qui eut a reveiller ses voisins par ses cris lorsqu'il parvint a trouver la solution d'un probleme de physique ou de mathematiques tres tard dans la nuit. En effet le Dr Rony Durand, qu'on me disait etre vivant il ya deux ans, se revelait un passionne des theories revolutionnaires. Il se revelait un theoricien de la revolution en Haiti et de la prise du pouvoir apres le depart de Jean Claude Duvalier. Il fut un adepte farouche de la fameuse "percee louverturienne" de Leslie Manigat. Bien avant l'arrivee au pouvoir de Ertha pascal Trouilot et de Jean Bertrand Aristide je me rappelle parfaitement qu'il disait que la revolution haitienne doit se realiser a l'aide de 3 prototypes de leader: un militaire, un pretre et une femme. Nous avons eu une femme et un pretre: Ertha Pascal Trouillot ne pronait acune idee revolutionnaire et Jean Bertrand Aristide lui a succede. La revolution certes n'a pas eu lieu avec Aristide. De toute facon on a eu une femme et un pretre au pouvoir sans que la revolution n'ait pu se realiser. Cependant on nourrissait d'un certain espoir avec l'arrivee de Jean-Bertrand Aristide. Qu'en est-il du militaire? Aucun militaire ayant pris le pouvoir apres 1986 n'a pu demontrer la velleite de faire la revolution. J'ai entendu recemment au cours d'une emission radiophonique quelqu'un dire :"Si Cedras faisait quelque chose de progressiste comme Chavez lors du coup d'etat, on n'en serait pas la ou nous sommes actuelement". Jusqu'a la preuve du contraire Cedras s'est revele comme quelqu'un qui ne nourissait aucune idee de changement dans sa tete. Alors, Dr Durand, si tu vis encore comptes-tu sur ces memes prototypes ou as-tu de nouvelles idees? IL faut aussi se rappeler n'en deplaise au Dr Durand que le secteur progressiste ne lui faisait pas confiance a cause de ses accointances avec certains militaires et duvalieristes. Il a ete severement critique pour ses demeles avec Prosper Avril et son conseil electoral provisoire.
L'article de Eddy Cave concernant le deces de Maitre Parnell Marc

Vendredi 24 décembre 2010 5 24 /12 /2010 10:20
Décès de Maître Parnell Marc, condoléances d'Eddy Cavé

Je viens d'apprendre par mon ami Cécil Philantrope le décès de Maître Parnell Marc survenu hier soir à Montréal après une longue période d'inactivité vécue avec une extraordinaire sérénité. Il n'a pas dû être facile pour cet homme qui a passé la plus grande partie de son existence à lire, à étudier et à partager son savoir avec des centaines d'éudiants de se retrouver cloué à une chaise roulante et incapable de lire tout ce qui sortait de bon et de terminer la lecture de tant d'ouvrages qu'il s'était promis d'éplucher jusqu'à la dernière ligne.

À la soirée organisée par le Dr Pierre-Michel Smilth au Chateau Champlain à Montréal en 1995 en l'honneur du commerçant jérémien Antoine Jean, Maître Parnell était à la table d'honneur et avait déjà perdu la vue. Il partagea alors avec un auditoire particulièrement attentif des souvenirs de sa jeunesse passée à Jérémie, de la longue carrière d'enseignant vécue d'abord à Port-au-Prince puis, au lendemain de la grève des étudiants haïtiens de 1960-1961, à Montréal la ville d'adoption où il a rendu l'âme. Je crois que ce fut sa dernière grande sortie. Déjà quinze ans.

Sa disparition replonge le nostalgique que je suis dans de douloureux souvenirs, dans l'effervescence des luttes menées par la jeunesse haïtienne de la fin des années 1950 et au cours desquelles deux Jérémiens, Marcel Gilbert, le directeur du lycée Pétion, et Parnell Marc, notre professeur de physique en classe de philo, se signalèrent, l'un, par son militantisme contre la dictature naissante, l'autre, par la rectitude morale et son flegme de savant apparemment apolitique, mais inébranlable dans la défense de ses convictions d'humaniste.

La famille Marc n'est pas seule dans ce deuil. Les milliers d'Haïtiens qu'il a formés et qui sont aujourd'hui répartis aux quatre coins de la planète se souviennent de lui avec émotion et sécheront discrètement une larme en apprenant qu'une étoile de plus vient de s'éteindre dans le firmament d'un exil qui n'en finit pas de tuer...

À toi Maître Parnell, mes plus affectueuses pensées et l'expression de mon admiration sans bornes.


Eddy Cavé,
Ottawa, le 22 décembre 2010

Posted by Yves Simon, Educator and Civil Engineer.
www.infolearningforeducation.blogspot.com
www.virbiz.wikidot.com
www.newdirectioneducationservices.wikidot.com
www.openphd.blogspot.com

mardi 21 décembre 2010

L'OEA recompte les voix à partir de lundi prochain - Radio Kiskeya

L'OEA recompte les voix à partir de lundi prochain - Radio Kiskeya

Entrevue de Michel Martelly avec le journaliste Ismael

Dans une entrevue du journaliste Ismael avec Michel Martelly Ismael asks: Comment comprenez-vous que quelqu'un qui a descendu son pantalon puisse se presenter comme candidat a la presidence?
Michel Martelly repond: " J'ai descendu mon pantalon dans le showbiz. Qu'en est-il de ceux qui ont descendu leur pantalon au palais national pendant les vingt dernieres annees?".
Cette realite presse la necessite de changer l'image du paysage politique haitien: projeter une image differente de la politique telle qu'elle est connue en general.
En effet nous savons que la politique est le terrain ou se propagent l'hypocrisie, le mensonge, combines criminelles, etc. Haiti n'est pas le seul participant. Martelly doit comprendre que les pantalons ne sont pas toujours descendus au palais national. A chaque fois qu'il y a un effort pour eviter cette derive ceux d'Haiti et d' aiileurs qui marchent toujours avec leur pantalon descendu interviennent pour imposer au palais national des descendeurs de pantalon.

Wikileaks: Haiti: President Rene Preval: Top Secret 30 Nov 2010

Wikileaks: Haiti: President Rene Preval: Top Secret 30 Nov 2010

Wikileaks Blows The Whistle On Preval And Haiti Elections 2010

Wikileaks Blows The Whistle On Preval And Haiti Elections 2010

vendredi 17 décembre 2010

Can we use the internet ethically for our mutual growth?

At a time where there are so many divisions.selfishness, conflicts of all sorts,the internet is doing what we can't do ourselves. It is unifying us across oceans and earth borders. It is doing what we don't want to do and that we are doing in spite of ourselves. Its communication tools and capacity of accessing some resources freely became some of our survival tools. Unfortunately we are not seeing greater human progress with this great addition. People, social groups, institutions use it to reinforce existing social divisions. We haven't learned the lessons that this unconscious energy brings to us. We, intelligent and conscious beings, who have the power of domination over the other dynamics of this universe, refuse to follow the directions of our innate guides: our spirit and soul. These parts of ourselves exist for our survival: a survival different of that of the other existing beings. It is thanks to these elements that we uphold our power. We use that power so selfishly to destroy the rest of the existence that we forget that we are destroying ourselves at the same time. We forget we are nothing without the rest of us . A mad man, so egocentric in conquering the rest of the world by taking over its resources for himself and/or his clan would have to destroy himself at the end since after he eliminates his own clan he will end up to his own destruction since he will not be able to survive by himself. We have received innumerable teachings since our existence in order to change direction. We listen to the voice of our innate guides. We confess our wrongdoing. Still we continue to follow the same paths. Is it time now to use the technology to do better than it's doing and accomplish our real purpose. Meanwhile let's use it and other available tools to facilitate the accomplishment of that purpose
www.virbiz.wikidot.com